L’envie, poison ou inspiration ?

Sommaire

Dans nos relations avec l’univers, nous causons un impact et le monde extérieur nous impacte également. Cela peut être une appréciation ou un dégoût. Lorsque nous apprécions un objet, ou une personne, si l’on aime ce qui est vu, nous pouvons souhaiter le posséder. C’est le « regard denvie ».

Dans la tradition Yogique, cela se dit « drshti dosha » ou mauvais œil (drshti = œil et dosha = mauvais, défaut). Le défaut de vision, le regard qui peut causer des dommages à l’autre. C’est un regard d’envie.

Qu’est-ce que l’envie ?

Apprécier quelque chose et le vouloir est naturel. Et cela peut être aussi une source d’inspiration pour nous. Mais quand nous voyons chez l´autre ce que nous n’avons pas, nous pouvons nous sentir nécessiteux, insécurisés, dévalués et prêts à l’avoir aussi. C’est une sensation naturelle, mais elle peut être exagérée et devenir incontrôlable et néfaste.

L’envie est un sentiment qui peut être confondu avec de la jalousie, mais les deux sont différents. La jalousie implique un troisième facteur :, une personne qui est considérée comme une rivale, volant l’attention ou l’affection. La personne pense recevoir 

moins d’amour ou d’attention parce qu’il y a une autre personne, la troisième personne, que ce soit dans une relation amoureuse, entre amis ou entre frères et sœurs et parents. La jalousie est triangulaire et vous voulez avoir l’autre pour vous en priorité sur la troisième personne.

L’envie est très basique, immédiate et naturelle et comprend deux personnes ; elle vise ce que l’on voit chez quelqu’un d’autre – que ce soit un objet ou une qualité – et ceci est désirée. L’envie, ou le désir de ce que l’autre a, et que j’aimerais l’avoir, peut produire une attitude d’hostilité envers l’autre ; le désir que cette qualité sorte de l’autre et vienne à moi, et c’est ainsi qu’il peut y avoir une force d’hostilité envers l’autre. Dans d´autres cultures on dit que le désir de ce que l’autre a, c’est-à-dire l’envie, « dessèche » l’autre personne.

L’envie dessèche l’autre personne

Avec l’envie, une hostilité se crée

Voilà le problème, l’envie ne porte pas seulement sur le désir d’avoir quelque chose, mais, voyant quelque chose de désirable chez l’autre, on imagine que, pour que je l’aie, l’autre devra cesser de l’avoir, comme si cet objet ou qualité devait « laisser l’autre ». Avec cette pensée, il y a en interne une comparaison, une dispute et une hostilité. C’est tout ce que porte l’envie. Ce n’est pas une simple inspiration et un désir, mais le désir de posséder exactement ce que l’autre a !

La force du désir de la personne envieuse peut être dangereuse, car c’est comme s’il voulait prendre cet éclat que l’on désire de l’autre et le transférer à lui-même. L’envie empêche la personne d’apprécier la qualité ou ce que l’autre possède ; et il peut y avoir un désir de détruire la personne ou sa qualité pour qu’alors, l’envie qui cause l’inconfort puisse disparaître. L’objet d’appréciation et de désir peut faire naître une grande colère !

Le message important de l’envie

Mais tout porte un message, même l’envie ; cela peut nous aider à mieux nous comprendre nous-mêmes. Que peut vouloir vous dire l’envie ?

L’envie parle de ce que ressent la personne.

Quand on voit quelque chose de beau, s’il n’est pas possible d’apprécier la beauté et de s’en inspirer, c´est qu´il y a une insatisfaction et un manque par rapport à soi-même. La personne ne peut pas se contenter de voir la beauté, mais doit la posséder parce qu’elle se sent petite pour ne pas l’avoir. Et voir le vide en soi-même irrite, fait rage, révolte. Révolte qui se déclare vers celui qui possède.

Mais la comparaison avec une autre personne est généralement injuste car elle se concentre sur un aspect, une « fenêtre » sur l’autre. Et chacun est un tout et non des parties isolées. Chacun aura des capacités et des possessions spéciales qui la feront briller et ravir les autres. Et en même temps, inévitablement, il a d’autres caractéristiques qui ne seront pas appréciées. Quand vous pensez :

J’aimerais être comme cette personne, ou avoir ce qu’elle a, vous regardez quelque chose en particulier, isolé de l’ensemble. Et vous ne réalisez pas tout ce que cela coûte ou a coûté d´avoir ou d’être comme cela.

Le désir est dirigé vers l’éclat spécial, mais pas vers le coût qu’il a ou a eu dans la vie de l’autre. Et si vous pouviez en voir le prix qui a été payé, vous n’y seriez peut-être pas préparé. Il est vrai que parfois l’autre naît avec cet éclat, mais cela ne rend pas l’un supérieur à l’autre, car avoir quelque chose ne veut pas dire avoir tout. Donc, toute comparaison et le désir d’avoir ou d’être comme l’autre personne est injuste et en tout cas incomplet !

Comment ne plus être dans l’envie

Développer un regard différent

L’envie découle du sentiment d’insuffisance et du désir qui en résulte d’être apprécié et aimé en tant que personne. Mais l’autre pourrait être une inspiration et non un instrument pour le sentiment d’inutilité. L’inspiration n’est pas un regard de désir, mais d’appréciation et peut-être de confiance que, si vous le voulez, vous pouvez aussi être cela.

Le mot envie en portugais se dit « inveja », ou encore in=dedans et veja=regarde. Dans le mot réside le remède : « regarder dedans », en soi, ce qui manque vraiment, pourquoi, si c’est vraiment cela que vous désirez. Et comment il serait possible de vous l’approprier, de le développer, par vous-même. Chacun est un ensemble de choses qui sont appréciées par vous et les autres, et d’autres que nous n’aimons pas. Et il en sera inévitablement ainsi.

L’univers est multiple dans ses formes et ses possibilités, la pluralité de chacun en fait toute sa beauté.

Les expressions variées appartiennent au grand Tout (Ishvara).

Nos réactions empreintes des secrets du passé

Souvenez-vous : attention aux jugements précipités ! Un couteau est un simple outil qui peut aussi bien couper des liens qui emprisonnent quelqu´un commele tuer. L’acte de « tuer » quelqu’un peutêtre pour sauver une autre personne, ou non. Rien ne peut être dit sur une action sans évaluer son contexte, les circonstances et l´intention….

De même dans vos propres réactions automatiques, de sentir l’envie ou de la subir, prenez soin de ne pas vous juger, mais plutôt d’analyser le contexte et regarder dans votre histoire ce qui motive de telles expériences.

Et ensuite de décider de vous prendre en charge pour apaiser vos blessures du passé et vous libérer des auto-sabotages à l’origine de l’envie (qu’elle soit produite ou subie). Et alors, vous pourrez délibérément « agir » différemment face à votre envie ou celle des autres et aider à restaurer l’harmonie.

Pour plus d’information sur cet aspect vous pouvez visionner la vidéo “Savoir prendre soin de soi” en cliquant ici (aussi sur la page d’accueil)

Se libérer de l’envie en soi ?

Pour être libéré de l’envie, une personne doit être amie avec elle-même et ne pas se regarder de manière désobligeante, être objective sur toute la personne qu’elle est. Il faut apprécier ses propres qualités, s’accepter et accepter ses limites et apprécier la beauté de l’ensemble.

 Sri Krshna (Dieu Hindou qui représente l´amour et l´harmonie) explique, dans la Bhagavadgita, que c’est le type d’esprit du yogi, qui peut méditer et être en paix avec lui-même et dans le monde.

Le yogi se rend compte que ressentir la peur, le désir, la colère, l’attachement est naturel et utile, car il apporte le message sur la façon dont le monde l’affecte.

Chacune de ces émotions doit être considérée dans son contexte sans jugement et en considérant l’émotion. En regardant l’émotion objectivement, avec un peu de distance, on peut comprendre ce qui peut être fait et ensuite le faire.

Il est injuste de se comparer à une personne sur une seule question ; chacun est un tout inséparable.

L’envie de l’autre sur nous

Et vous, quelle est votre qualité particulière ? Comment vous sentez-vous lorsque l’autre vous envie ?

Percevoir le regard d’envie de l´autre sur soi crée souvent un déséquilibre chez nous. En effet, c’est une énergie que l’on reçoit, où l’on peut aussi se sentir « aspiré ». Comprenez tout d´abord, comme expliqué auparavant, que ce type de regard n’est pas dirigé « vers vous », mais vers une qualité que vous avez. Donc, ne le prenez pas « personnellement » pour commencer.

Ne rentrez pas dans la colère ni la méfiance vis-à-vis de cette personne, ce qui ne serait guère productif quant à restaurer une harmonie. Et au contraire, prenez conscience de votre qualité, et de son prix pour vous. Essayez plutôt d’être dans la compassion, en vous disant que cette personne a sûrement eu des déboires et des difficultés en relation à cette qualité qui la font réagir en la voyant chez vous. Elle a sûrement souffert dans sa vie passée, un sabotage peut-être.

Prenons l´exemple d’une femme qui, ne supportant pas la créativité de sa collègue, le lui reproche et a envie de la « saboter » car cela la ramène à son enfance, quand sa Maman lui disait que son dessin n´était pas beau, ou n´y prêtait pas attention, provoquant en elle une douleur de rejet et dévalorisation d´elle-même en relation avec sa créativité…  Et pour ne plus sentir cela, cet enfant a juste refoulé tous ses élans créatifs et arrêté de dessiner. Tous ces sentiments douloureux peuvent remonter d’un instant à l’autre d’une manière destructrice pour elle et son entourage, sous la forme d’une envie ravageuse mais inconsciente.

Et si vous pouviez vous rapprocher de cette personne, et lui dire :

« Si tu vois si bien cette qualité en moi, c´est qu´elle est en toi aussi. Et si tu te permettais de la remettre en évidence toi aussi ? ».

Action et Intention

Dans toutes circonstances et impacts de notre environnement sur nous même, il existe donc les réactions automatiques qu’il est important pour chacun d’observer et analyser.

Il y a la compréhension de ces mécanismes et sentiments qui, je l’espère vous sont, dorénavant, plus clairs.

Et il y a un choix concernant l’action. Une action guidée par les valeurs universelles de dire la vérité, de la non-violence et du respect de l’autre. En vous souvenant qu’une action peut être analysée comme correcte, juste ou non, de façon différente en fonction du contexte et des circonstances dans lesquelles l’action a été entreprise.

Pour se préserver de l’envie des autres

Toutefois, quand les énergies avec une autre personne envieuse sont pesantes et que vous n’arrivez pas à avoir de dialogue dans le respect, voici quelques outils que vous pourrez utiliser, en plus de la conscience de ce que la situation vous apporte :

La conscience de soi-même

Une question importante si vous voulez approfondir vos investigations, dans le cas où vous sentez beaucoup de personnes vous jalouser :

  • Demandez-vous si vous-même, n’êtes pas jaloux ou jalouse de quelqu´un d’autre, inconsciemment… vous pouvez être surpris…
  • Cherchez aussi si dans votre famille, vos antécédents ou dans votre histoire personnelle, cela s’est déjà produit ou pas. Il faudra alors travailler sur ces schémas répétitifs en thérapie pour vous en libérer.

La Coupure Energétique

  • Vous pouvez aussi utiliser la Coupure Energétique1, qui vous aide à vous libérer des énergies qui ne vous appartiennent pas. Il s’agit d´un protocole de « nettoyage énergétique » que vous pouvez faire pour vous libérer des liens négatifs.

Pour en savoir plus sur la Coupure Énergétique < cliquez ici >

L’oeil de Ganesha pour se protéger des envieux

Vouloir ce que l’autre a, drshti (œil|regard) dosha(mauvais), est naturel, cela peut arriver sans que la personne ne s’en rende compte. Ainsi, la drshti de Ganesha (le 3ème œil de Ganesha, Dieu Hindou qui retire les obstacles) s’impose pour neutraliser ce regard qui vient de l’autre. Lorsque le regard semble non invité, qu’il n’a pas pris de rendez-vous, la drshti Ganesha est toujours là pour empêcher ce regard d’atteindre la personne qui n’est pas préparée à ce type de regard de l’autre.

Nous pouvons demander la protection de Ganesha, en l´invoquant, et/ou en chantant un de ses mantras comme celui-ci:

Om Shri Ganapataye Namaha

Vous pourrez connaître plus d’informations sur les Dieux Hindous et leurs pouvoirs dans le Programme « le pouvoir des énergies et des vibrations » de Cultiver le Soi.

Pour savoir comment utiliser les mantras pour élever ses vibrations < cliquez ici >

La transmutation et la sublimation de l’envie

Par rapport aux caractéristiques et aux possessions avec lesquelles nous sommes nés, chacun est un ensemble qui constitue une œuvre d’art unique, l’œuvre d’art du Tout (Ishvara), ou de l’Univers si vous préférez.

Dans notre rapport à l’univers, on peut apprécier ses beautés, s’en inspirer sans vouloir les posséder.

Au contraire, il peut y avoir un désir pour ce que nous voyons sous forme d’envie. Il convient de noter que le désir n’est pas toujours de l’envie. Le désir peut conduire à une action car la personne est inspirée par ce qu’elle voit chez l’autre. Mais quand, pour avoir quelque chose, l’autre n’a pas le droit d’avoir, on est envieux, et cela ne fait de bien à personne ! Faisons bien la différence et prenons bien soin de nos attitudes… N’oublions pas qu‘à chaque moment nous avons le choix, même si c’est parfois difficile, de prendre le chemin vertueux et bon pour tous, ou non ; d’ingérer le poison ou de s’offrir l’inspiration et la capacité d’être ce que nous voulons, dans le respect des autres et de l’environnement. Cela se comprend et se construit par la conscience, l’intention et un travail sur soi.


Christine Batelier | Cultiver le Soi

Thérapeute psycho-énergéticienne, formatrice de Dakshina Tantra Yoga

Recevez gratuitement le PDF "12 attitudes pour préserver ses énergies"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles sur les mêmes thématiques

Ce général en moi!

Si vous vous sentez stressé, agressif, souvent en colère, impatient ou même irrité et agacé par les autres, c’est peut-être qu’il existe un « général » qui exerce une certaine pression en vous.

Ce personnage en cache bien d´autres, qui s´ils voulaient vous aider au départ, se révèlent de sournois saboteurs avec le temps.

Lire l'article »

Je souhaite vous offrir quelque chose…

J’ai préparé un document intitulé “12 attitudes à surveiller pour préserver ses énergies”. Pour le recevoir immédiatement et gratuitement, laissez-moi vos coordonnées et vous le recevrez par email.

Vous recevrez un email de confirmation dans votre boîte mail, puis le pdf quelques minutes plus tard. Si non, pensez à regarder dans vos spams.